Holcim Belgique promeut le transport fluvial auprès de ses clients

21.12.2017
 

La Carrière du Milieu à Gaurain-Ramecroix présente l’opportunité d’être située en bordure d’une voie d’eau. Une aubaine de plus en plus exploitée par les clients, comme l’entreprise Marlux située en France, qui a adopté le transport fluvial pour tous ses approvisionnements de sable et de gravier avec Holcim.

Le transport par voie d’eau présente l’avantage de réduire l’empreinte environnementale de manière considérable, mais aussi les nuisances vis-à-vis des riverains car chaque péniche équivaut à 45 camions de moins sur nos routes. « Dès qu’un client semble réunir les conditions pour envisager un transfert modal depuis la route vers le fluvial, nous réalisons une étude économique et technique afin de comparer les deux modes de transport », explique Pascal Dumur, Agent Commercial Holcim (Belgique) pour le Nord de la France.

Plus simple qu’espéré

Marlux produit des dalles et pavés de voirie en béton. Avec une production annuelle d’un peu plus de 26.000 tonnes et environ 270.000 m² de produits, l’approvisionnement des matières premières par voie fluviale s’avérait intéressant financièrement.
« Avec l’aide d’Holcim et du prestataire qui gère le quai de déchargement, nous avons réussi assez facilement à mettre en place ce flux logistique. Ce type d’approvisionnement demande un peu plus d’anticipation et d’organisation, mais cela nous a aussi permis d’améliorer notre gestion de stock », poursuit Jérémy Olivier, Directeur du site de Cantin de Marlux. « Nous sommes très satisfaits du fonctionnement actuel et finalement le switch a été beaucoup plus simple qu’on ne l’espérait. »
Le transfert complet du transport routier vers le mode fluvial s’est traduit par environ 500 à 550 camions de moins sur nos routes en un an ! Après quelques mois de fonctionnement, les résultats sont tels que Marlux envisage même la possibilité d’expédier ses produits finis par barge.