Description

Les granulats sont omniprésent dans la construction et l’entretien des infrastructures ferroviaires. Par exemple une ligne TGV consomme quelque 35000 tonnes de granulats par kilomètre. Une part importante est utilisée comme ballast. Cette application est couverte par une norme européenne “harmonisée”, la NBN EN 13450 ‘Aggregates for Railway Ballast’. Compte tenu du marché local sur lequel les granulés sont utilisé, les cahiers des charges nationaux sont souvent plus importants. Ainsi en Belgique Infrabel a repris dans le cahier des charges «L11» toutes les exigences pour tous les granulats à utiliser. Seuls les carrières reconnues comme fournisseurs potentiels par Infrabel et en particulier les produits approuvés par le laboratoire Aywaille peuvent être utilisés dans les constructions ferroviaires d’Infrabel.

Sur base de la L11, il existe 9 domaines d'application différents pour les granulats dans la construction de chemins de fer ou de gares, dont le ballast représente le volume le plus important. Le ballast est un gravillon de grande taille qui répond à des exigences très strictes. Les exigences portent à la fois sur la forme des grains, la qualité des fines ainsi que sur les caractéristiques intrinsèques. En raison des exigences sévère, le porphyre est traditionnellement le type de roche le plus répandu. Cependant, les installations de notre carrière de porphyre de l’Ermitage se concentrant sur la production de granulats de haute qualité jusqu'à 20 mm, nous ne commercialisons pas de porphyre comme ballast ferroviaire.

Pour certains types de ballast avec des exigences moins rigoureuses, nous produisons un ballast en calcaire à Soignies et au Milieu et un ballast en grès à Trooz. La force de Holcim dans les constructions ferroviaires porte sur les couches sous-ballast: 0/80 et 0/32 ainsi que sur le 0/8 pour les chemins et les quais. Les granulats accrédités peuvent donc être livrés de plusieurs de nos carrières. 


Produit en vitrine

0/32 en continu à partir de Trooz: bien que le mélange ne soit pas automatiquement mélangé sur bande, la carrière de Trooz réussit à produire un mélange 0/32 très constant avec un rapport excellent entre les fines pour un compactage facile et des gravillons pour une résistance suffisante.