Lauréats des LafargeHolcim Awards 2017 pour la région Europe

29.09.2017
 

Construction durable – une approche systématique et multifonctionnelle

Marseille, le 28 septembre 2017. L’époque où le caractère durable d’un projet de construction se résumait à une série de mesures ad hoc est révolue – la construction durable est désormais systématique et spécifique. Les résultats des LafargeHolcim Awards pour la région Europe l’ont d’ailleurs démontré de façon flagrante: le premier prix a été attribué conjointement à deux projets situés à Bruxelles, tous deux constituant de parfaits exemples de multifonctionnalité.

Les LafargeHolcim Awards ne se limitent pas à décerner des prix à de beaux bâtiments. Ils représentent le plus important concours au monde en matière de construction durable. Les critères de ce concours doté de plus de 2 millions de dollars américains sont aussi ambitieux que les objectifs de la construction durable. Ce concours est ouvert aux projets en phase avancée de développement, mais pas aux constructions terminées. Il se concentre sur les projets qui vont au-delà des normes en vigueur, proposent des réponses durables aux questions technologiques, environnementales, socio-économiques et culturelles qui affectent la construction contemporaine et fournissent des solutions nouvelles, surprenantes et résolument visionnaires, qui vont révolutionner notre façon de construire. 

De l’aménagement urbain à l’innovation technique
La notion de durabilité a évolué de manière radicale, explique Marc Angélil, professeur d’architecture, membre du Conseil de la Fondation LafargeHolcim: “On entendait parler de durabilité dès qu’il s’agissait d’améliorer un projet au moyen de quelques composants durables, comme des panneaux solaires. Aujourd’hui, la durabilité est considérée dans un sens bien plus large; la construction durable est devenue plus systématique et plus spécifique.” 

Dans la région Europe, l’éventail des 792 projets valides est tout aussi large, allant de l’aménagement urbain à l’innovation technique. Au final, le jury d’experts présidé par Harry Gugger, professeur d’architecture à l’EPFL de Lausanne (Suisse), a décidé de décerner le premier prix conjointement à deux projets. Ils reflètent à merveille une nouvelle ère dans la construction durable, car ils ne se distinguent pas par de simples mesures indépendantes les unes des autres, mais plutôt par des concepts holistiques, incorporant de manière équilibrée les aspects techniques, sociaux et écologiques. Ces deux projets sont situés dans un quartier de Bruxelles qui fait l’objet d’un schéma directeur d’urbanisme, le canal de Willebroek. Ce schéma directeur tend à préserver la diversité d’occupation des sols au sein de ce district industriel et fait donc en sorte que Bruxelles reste une ville aussi diversifiée que vivante. Au centre d’une Europe dynamique, cet objectif convient tout spécialement à la capitale belge.

Prix d’or ex aequo: gestion intelligente des déchets à Bruxelles (Belgique)
Avec son projet, l’équipe de TETRA architecten à Bruxelles envisage d’intégrer les besoins d’une entreprise de gestion des déchets à un quartier en plein essor le long du canal: des espaces restent ouverts au public au sein de l’(infra)structure, notamment des espaces verts. Le bâtiment équilibré avec soin laisse la part belle aux transformations futures et aux options de développement – une interprétation particulièrement intelligente du terme “durabilité”. “En mettant en avant l’infrastructure, ce projet assure la fusion entre les points de vue économique et esthétique, ce qui offre une forme d’architecture résiliente, capable de transcender ses propres limites pour en faire une qualité”, a apprécié le jury.

Prix d’or ex aequo: intégration d’une usine de béton à Bruxelles (Belgique)
Le projet complémentaire mené par l’équipe de BC architects and studies à Bruxelles propose des mesures appropriées pour intégrer une usine de béton existante dans un milieu urbain en plein essor et empêcher ainsi la disparition d’un élément essentiel du caractère industriel de la ville. Dans ce cas aussi, la perméabilité est un aspect central. “La palette des mesures architecturales ajoute du crédit à l’ambition de combiner ce qui semble, à première vue, improbable: la cohabitation, au sens littéral, de fonctions qui seraient autrement incompatibles”, a déclaré le jury.

Prix de bronze: espaces de stationnement habités à Londres (Royaume-Uni)
A l’image de nombreuses grandes villes, la capitale britannique souffre d’une grave pénurie de logements à coût abordable. ZEDpods à Londres a décidé d’y remédier. Ce projet envisage d’exploiter les surfaces au sol des espaces de stationnement existants pour créer des zones résidentielles par empilement vertical et les destiner aux navetteurs, étudiants et autres parties prenantes – et ce, avec des éléments produits localement, qui peuvent être assemblés rapidement pour construire des “appartements sur pilotis” durables. L’espace multi-usage est encore une fois mis en avant. Selon le jury, l’auteur du projet présente “la vision d’une architecture socialement responsable, respectueuse de l’environnement et abordable sur le plan économique”.

Prix de reconnaissance: rapprocher passé et présent
Dans le cadre des LafargeHolcim Awards régionaux, quatre projets de chaque région reçoivent un prix de reconnaissance. L’équipe Ascociata Culturala Grivita 53 désire offrir à la ville de Bucarest en Roumanie son premier théâtre indépendant depuis des décennies grâce à l’utilisation intelligente d’une structure existante. A Madrid, l’agence AGi architects prévoit de développer un site de fouilles archéologiques à Pontevedra (Espagne). Là encore, la multifonctionnalité joue un rôle capital. L’équipe de Karamuk Kuo Architekten à Zurich a mis à l’honneur la flexibilité durable dans le cadre de son projet d’un centre de fouilles sur le site archéologique romain “Augusta Raurica” en Suisse. Enfin, le bureau NP2F à Paris conçoit un centre récréatif pour la ville de Bordeaux (France), qui se veut aussi aéré qu’audacieux.

Prix Next Generation: l’avenir est entre leurs mains
Quatre prix sont décernés dans la catégorie Next Generation réservée aux étudiants et professionnels de moins de 30 ans. Cette catégorie connaît un succès croissant et se focalise sur les projets visionnaires et les idées audacieuses. Elle offre une exposition médiatique aux jeunes professionnels, ainsi qu’une plateforme leur permettant d’obtenir une reconnaissance. Pour la première fois dans l’histoire des LafargeHolcim Awards, les projets soumis dans la catégorie Next Generation ont été plus nombreux que dans la catégorie principale. Pour l’Europe, la Pologne a raflé les deux premiers prix de la catégorie Next Generation. Malgorzata Mader envisage de transformer un ancien bâtiment industriel au cœur de Lodz en un nouvel espace de vie flexible. Jakub Grabowski a remporté le deuxième prix. Il prévoit de restaurer et de réutiliser après adaptation un complexe immobilier historique délabré à Otyn. Venue de Russie, Anna Andronova s’est vue décerner le troisième prix pour un modèle virtuel basé sur Kazan, qui a pour but de propulser le développement durable dans le monde numérique. Quant au quatrième prix, il a été décerné à la Suisse, en la personne de Frédéric Bouvier, qui a proposé une structure susceptible d’aider à lutter contre les incendies de forêts dans la région de Collobrières, en France.

Du projet à la réalité pour les universitaires français 
Il s’agit de la cinquième édition des LafargeHolcim Awards et pas moins de 200 projets ont été primés à travers le monde. Plus de la moitié des projets lauréats seront bientôt construits ou viennent d’être réalisés. Les LafargeHolcim Awards ne courent pas après des chimères. Bien au contraire, ils distinguent des mesures tangibles, qui font avancer la science de la construction. Cette volonté de changement réel est soulignée par un prix décerné pour la première fois en 2017: le prix “LafargeHolcim Building Better Recognition” décerné à un projet primé lors d’une édition précédente du concours, un projet qui a été construit et a résisté à l’épreuve du temps, offrant un parfait exemple de construction durable. En Europe, cet honneur est allé à Gilles Delalex et son équipe du Muoto Architecture Studio à Paris. Ces architectes ont réalisé un excellent travail en assurant l’hébergement des infrastructures de huit universités sous le toit d’un seul bâtiment extrêmement économique et rentable. Ce projet avait remporté le prix d’argent des LafargeHolcim Awards en 2014. Le bâtiment a été achevé en 2016 et apporte la preuve que la théorie peut réellement trouver une application pratique.


Grâce aux prix, le bon sens devient le sens commun
L’intérêt croissant parmi les architectes, ingénieurs, urbanistes et développeurs prouve que la durabilité est désormais intégrée comme du simple “bon sens” dans le secteur de la construction. Cette cinquième édition du concours a attiré plus de 5000 inscriptions de candidats venus de 121 pays. Quelque 3606 inscriptions ont été jugées valides, parmi lesquelles plus de la moitié ont passé la phase de présélection. Elles ont ensuite été soumises à une évaluation qualitative par cinq jurys d’experts indépendants dans les régions en compétition, à savoir l’Europe, l’Amérique du Nord, l’Amérique latine, l’Afrique et le Moyen-Orient ainsi que l’Asie-Pacifique. Ces jurys ont évalué les projets en se basant sur les cinq “Questions clés” de la construction durable définis par la Fondation LafargeHolcim – des principes qui définissent la construction durable selon une approche globale. Les lauréats des prix d’or, d’argent et de bronze de chaque région concourront pour les Global LafargeHolcim Awards en 2018. 


Projets lauréats des LafargeHolcim Awards en Europe

Prix d’or ex aequo des LafargeHolcim Awards 2017 pour la région Europe
Intégration urbaine d’une usine existante de malaxage de béton à Bruxelles (Belgique): projet d’intégration d’une usine de production béton dans un quartier industriel comptant des usines, des espaces de travail et des institutions publiques. Wes Degreef, Ken De Cooman, Nicolas Coeckelberghs, Laurens Bekemans et Jasper Poesen, BC architects and studies, Bruxelles (Belgique).

Prix d’or ex aequo des LafargeHolcim Awards 2017 pour la région Europe
Structure adaptable pour une entreprise de collecte d’ordures à Bruxelles (Belgique): projet autour d’une installation de traitement des ordures, un véritable plaidoyer pour la réintégration des infrastructures logistiques en environnement urbain. Ana Castillo, Lieven de Groote, Jan Terwecoren et Annekatrien Verdickt, TETRA architecten, Bruxelles (Belgique).

Prix de bronze des LafargeHolcim Awards 2017 pour la région Europe
Unités de développement avec zéro énergie fossile sur des parcs de stationnement à Londres (Royaume-Uni): prototype de construction architecturale à faibles émissions de carbone à bâtir au-dessus des parkings publics existants – une solution ingénieuse pour résoudre la pénurie de logements à Londres. ZEDpods Ltd, Londres (Royaume-Uni).

Prix de reconnaissance aux LafargeHolcim Awards 2017 pour la région Europe
Premier théâtre indépendant à Bucarest (Roumanie): théâtre communautaire indépendant, le premier depuis 1946, en transformant un lot délabré en site culturel. Chris Simion-Mercurian et Tiberiu Mercurian, Ascociata Culturala Grivita 53, ainsi que Codrin Tritescu et Petre Frangulea, Arhitecture Office Codrin Tritescu, Bucarest (Roumanie).

Prix de reconnaissance aux LafargeHolcim Awards 2017 pour la région Europe
Approche écologique de sites archéologiques à Pontevedra (Espagne): parc paysager par des moyens simples et des interprétations en couches de plusieurs sites archéologiques. Joaquín Pérez-Goicoechea, AGi architects, Madrid (Espagne).

Prix de reconnaissance aux LafargeHolcim Awards 2017 pour la région Europe
Centre de fouilles sur la colonie romaine d’Augusta Raurica, à Augst (Suisse): centre archéologique autour de ruines romaines basé sur un système structurel flexible afin de remplir diverses utilisations et de s’adapter aux changements au fil du temps. Ünal Karamuk et Jeannette Kuo, Karamuk Kuo Architekten, Zurich (Suisse).

Prix de reconnaissance aux LafargeHolcim Awards 2017 pour la région Europe
Centre de loisirs de quartier à Bordeaux (France): ensemble d’installations sportives réunies en un seul lieu, mais en plein air – le sport sert alors à renforcer le lien social. François Chas, Nicolas Guerin, Fabrice Long, Paul Maître-Devallon et Ana Miscu, NP2F, Paris (France).

1er prix Next Generation aux LafargeHolcim Awards 2017 pour la région Europe
Conversion d’un usine en lieu d’habitation à Lodz (Pologne): projet baptisé “ecommunity” pour la conversion et la transformation d’une usine existante en habitat collectif. Malgorzata Mader, Université de technologie de Lodz, Lodz (Pologne).

2e prix Next Generation aux LafargeHolcim Awards 2017 pour la région Europe
Conversion d’un monastère en centre de traitement des addictions comportementales à Otyn (Pologne): projet de centre de réhabilitation dans les ruines d’un monastère – un projet sensible aux questions environnementales, présentant une bonne résistance aux mouvements tectoniques et une véritable valeur sociale. Jakub Grabowski, Gdynia (Pologne).

3e prix Next Generation aux LafargeHolcim Awards 2017 pour la région Europe
Concepts spatiaux de la ville du futur à Kazan (Russie): exploration de nouveaux concepts architecturaux dans le cadre d’une ville du futur dans une ère marquée autant par la matérialité des objets que par la liquidité du monde virtuel. Anna Andronova, UCL Bartlett School of Architecture, Londres, Royaume-Uni. 

4e prix Next Generation aux LafargeHolcim Awards 2017 pour la région Europe
Citerne incendie et abri de forêt à Collobrières (France): réservoir d’eau pour combattre les feux de forêts conçu comme un bel artéfact dans le paysage. Frédéric Bouvier, Renens (Suisse).

Pour obtenir de plus amples informations sur les LafargeHolcim Awards 2017, les membres du jury et les projets lauréats, y compris des photos haute résolution, consultez le site www.lafargeholcim-foundation.org.